Soutien à l'éducation

Tous les systèmes éducatifs du monde ont pour objectif de transmettre aux enfants et aux adolescents des connaissances, des savoirs et une culture commune, les comparaisons internationales montrent que cet objectif central est atteint à des degrés divers d'un pays à l'autre. A chaque nouvelle évaluation, les classements donnent toujours lieu à des débats passionnés des experts et des responsables politiques sur la position respective de leur pays, mais aussi et plus généralement sur la mesure de la qualité des systèmes éducatifs. Il est en revanche des pays, très souvent absents des classements internationaux, pour lesquels la problématique de la qualité s'inscrit dans un contexte éducatif et économique plus que difficile. Dans ce palmarès des difficultés, les systèmes éducatifs des pays d'Afrique, et plus particulièrement ceux d'Afrique francophone sont, malheureusement pour eux, très bien placés. Ces pays, que l'on peut également qualifiés de «moins avancés» (pour employer un langage « politiquement correct») sur le plan du développement économique1 doivent relever un défi urgent : comment fournir dans un avenir proche à l'ensemble de la population une éducation de base (environ 4000 h d'exposition à l'enseignement), ingrédient indispensable au développement économique? Sans doute en changeant de façon significative les politiques éducatives car si le rythme d'accroissement des scolarisations ne s'accélère pas, l'objectif de scolarisation universelle ne sera atteint en 2015 que dans un pays sur deux en Afrique subsaharienne (Mingat, Winter, 2002).

(sources: http://halshs.archives-ouvertes.fr)